Sélectionner une page

Introduction à la musique dite « classique » et présentation de quelques compositeurs par Jean-Jacques Demri

Jean-Jacques Demri, en réel passionné de la musique dite « classique » dans son ensemble, vous fera découvrir à travers ce blog l’univers de cet art musical : son histoire, son impact sur la musique moderne, ses compositeurs phares, mais aussi les événements et concerts français et internationaux de musique classique.

Avant de rentrer dans le vif du sujet et de présenter les compositeurs favoris de Jean-Jacques Demri. Il est important de préciser ce que signifie réellement le terme musique classique.

Les plus grands chefs-d’œuvre de Mozart

Les plus grands chefs-d’œuvre de Mozart

Wolfgang Amadeus Mozart est un génie incontesté de la musique classique. Ses œuvres musicales ont marqué l’histoire à jamais. Jean-Jacques Demri, passionné de musique classique, nous présente les plus grands chefs-d’œuvre de Mozart.   La Symphonie n°41 "Jupiter"...

lire plus

Pourquoi parle-t-on de musique « classique » par abus de langage ?

L’histoire de la musique est composée en mouvement. Bien que cet art existait avant la Renaissance, elle était très limitée par des règles de beauté subjectives. Au Moyen-Âge, par exemple, seules les quintes justes étaient utilisées.

C’est à partir de la Renaissance (1400-1600) que la musique évolue vraiment. Cependant, c’est à l’époque Baroque (1600-1750) qu’elle se complexifie avec l’apparition du concerto, de l’opéra mais aussi avec l’utilisation de l’orgue, de la flûte à bec et du clavecin.

Ce n’est qu’après que la période Classique apparaît, de 1750 à 1830. Elle a été tellement marquante et c’est pour cela qu’aujourd’hui, pour parler de musique savante, la plupart des néophytes utilisent l’appellation abusive « classique ». Cette période est marquée par l’avènement de la sonate, une forme musicale particulière répondant à des règles d’une précision extrême que Jean-Jacques Demri développera dans de prochains articles. Pour l’instant, il faut simplement retenir que la période Classique souhaitait revenir à la simplicité et qu’elle avait des règles formelles très strictes.

La période Romantique (1830-1900) qui suit impose un style qui laisse la place à l’expression des sentiments et des émotions. Les compositeurs de cette période voient les choses en grand : ils remplacent les clavecins par des pianos, souhaitent raconter des histoires avec leur musique sans paroles (poème symphonique) et remplacent les orchestres de 30 personnes par des orchestres de plusieurs centaines de personnes. Par exemple, Hector Berlioz fera jouer un orchestre de 827 personnes.

Vient ensuite la période Moderne (1900-1945) où les compositeurs expérimentent de nouvelles choses sans unité stylistique. Elle est marquée par l’époque industrielle, l’avènement du cinéma et deux guerres mondiales. 

Pour arriver enfin à l’époque Contemporaine (1945 à aujourd’hui) où chaque compositeur décide de remettre en cause toutes les idées préconçues.

 

Les compositeurs favoris de Jean-Jacques Demri

Suite à cette introduction nécessaire, Jean-Jacques Demri vous présente ses compositeurs de musique « classique » favoris.

Antonio Vivaldi

Antonio Vivaldi est un compositeur baroque italien né à Venise en 1678 et mort en 1741. Il débute ses activités en 1705 à l’âge de 27 ans. Il est notamment l’auteur de quatre concertos que tout le monde connaît « Les quatre Saisons ».

Vivaldi était un prêtre de l’époque Baroque. C’est notamment lui qui a popularisé le concerto de solistes. Le concerto baroque se caractérise par un dialogue entre l’orchestre et les solistes, Vivaldi a décidé d’opposer l’ensemble des musiciens de l’orchestre à un seul soliste.

Hector Berlioz  

musique classique demri berlioz

Hector Berlioz est un compositeur français né à la Côte-Saint-André en 1803 et mort en 1869. Ce compositeur romantique commence son activité en 1824 à l’âge de 21 ans. Il est étonnamment peu connu alors qu’il a donné son nom à un personnage de Disney et qu’il a inventé les festivals. Il a aussi remis au goût du jour la musique descriptive qui consiste à utiliser des instruments pour simuler des bruits de la vie courante.

Giuseppe Verdi

 

De son nom complet Giuseppe Fortunino Francesco Verdi, c’est un compositeur romantique de nationalité italienne né en France à Roncole (à l’époque Roncole se trouvait dans l’empire français). Il est né en 1813 et mort en 1901. Il débute ses activités dans la musique en 1833 à l’âge de 20 ans.  

Verdi était un spécialiste de l’opéra (la Traviata, Messa da Requiem, etc.). Il n’utilisait pas l’orchestre comme un ensemble de plusieurs instruments, mais comme un instrument unique et riche dont il jouait.

Antonin Dvorak

Né à Nelahozeves, en République tchèque, en 1841 et mort en 1904, Antonin Leopold Dvorak est encore un compositeur romantique. Il débute ses activités en 1855 à l’âge de 14 ans seulement. Il a notamment composé le mythique quatrième mouvement de la Symphonie du Nouveau Monde.

La particularité de Dvorak vient du fait qu’il était un touche à tout. Il a composé de nombreuses œuvres dans des genres très différents : des concertos, des symphonies, de la musique de chambre, des orchestres, de la musique profane et sacrée, des danses, etc.

Ludwig van Beethoven

beethoven

Beethoven est le compositeur préféré de Jean-Jacques Demri. Il est né à Bonn, en Allemagne, en 1770 et est mort en 1827. Il appartient au mouvement Classique et Romantique et a commencé sa carrière à 12 ans en 1782.

Pour bien comprendre le génie de Beethoven, Jean-Jacques Demri aime prendre la comparaison suivante. Si la musique de Bach devait être une forme se serait un carré. Elle est précise, méticuleuse et mathématique. Arrive Mozart qui adoucit les angles jusqu’à ce que le carré devienne un cercle, la perfection géométrique. Beethoven, lui, est le compositeur qui brise le cercle.   

Beethoven a sacrifié les règles dans sa recherche du Beau. Il est allé au-delà d’un simplement mouvement artistique et a proposé, par son art, sa propre vision du monde. 

Son apport à la musique vient principalement de la Symphonie n°5, la n°3 et sa dernière la n°9, que Jean-Jacques Demri apprécie tout particulièrement. Ses compositions pour piano sont aussi remarquables comme la Sonate au Clair de lune.

Claude Debussy

 

Claude Debussy est un compositeur français à l’origine du mouvement musical impressionniste. Il est né à Saint-Germain-en-Laye en 1862 et est mort en 1918. Il débute sa carrière en 1879 à l’âge de 17 ans et appartient au mouvement moderne. C’est lui qui est à l’origine du morceau Clair de lune.

Le maître mot de la musique de Debussy est impressionnisme : la volonté de créer des images par la musique. Il est d’ailleurs intéressant de noter que les œuvres de ce compositeur ont des rapports avec des poèmes. Le Clair de lune tire son nom d’un poème de Verlaine, par exemple.

Claude Debussy est le premier compositeur de musique moderne, musique qui essaie de provoquer des images.

Félix Mendelssohn

Jakob Ludwig Felix Mendelssohn Bartholdy, plus couramment appelé Felix Mendelssohn, est un compositeur romantique de nationalité allemande. Il est né en 1809 et décédé en 1847 à Hambourg. Il commence à composer à l’âge de 13 ans. C’est notamment lui qui a composé la Marche nuptiale, la musique que l’on entend à chaque mariage.

Mendelssohn est aussi connu pour d’autres compositions comme le magnifique concerto pour violon en mi mineur. La particularité de ce compositeur vient du fait qu’il était très classique dans sa manière de composer et très carré dans la forme, ce qui est peu commun pour un romantique. Comme le dit Jean-Jacques Demri, c’est ce qui fait qu’il est considéré comme un génie de la musique et qu’il a vécu heureux de son art acclamé par ses pairs. Cependant, après sa mort il a été frappé par l’antisémitisme montant et ses œuvres ont été interdites de représentation durant le Troisième Reich en Allemagne.

Richard Wagner

Wilhelm Richard Wagner est un compositeur romantique né à Leipzig en Allemagne en 1813 et mort en 1883. Il commence à composer à l’âge de 13 ans en 1826. Il est la figure emblématique du romantisme allemand et notamment de l’opéra. Wagner a écrit onze opéras et sur cette liste cinq figure parmi les dix plus grands opéras de l’histoire (Tristan et Isolde, L’Anneau du Nibelung, Parsifal, Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg et Lohengrin). Il a aussi introduit le leitmotiv dans l’opéra, c’est-à-dire un motif musical qui caractérise un personnage.

Jean-Sébastien Bach

Johann Sebastian Bach est un compositeur allemand appartenant au mouvement baroque. Il est né à Eisenach en 1685 et est mort en 1750. Il a commencé à composer à l’âge de 22 ans en 1707.

Bach est le maître du contrepoint (lorsque deux lignes suivent une mélodie distincte), la Fugue en est un parfait exemple. Ce qui est triste, c’est que ce génie de la musique classique n’était connu qu’en Allemagne centrale. Il était obligé de faire des métiers qui ne l’intéressaient pas et a été oublié à sa mort. Il n’a été redécouvert qu’à la fin du 19ème siècle.

Wolfgang Amadeus Mozart

 

Johannes Chrysostomus Wolfgangus Theophilus Mozart plus connu sous le nom de Wolfgang Amadeus Mozart est l’incarnation même du génie et du prodige. Il est né en 1756 à Salzbourg en Autriche et est décédé en 1791. Il appartient au mouvement Classique et a commencé à écrire de la musique à 6 ans.

C’est le plus grand compositeur classique et contrairement à d’autres, il n’avait pas de spécialité dans la forme. Il composait de tout : de la musique symphonique (Symphonie n°40), de la musique de chambre (Quintette pour clarinettes), de l’opéra (la Flûte enchantée), des morceaux pour piano (sonate pour piano n°16), des œuvres sacrées (Requiem), etc. Pourtant très codifiée, il a mené la musique classique à la perfection.